Posts tagged information

My CV in 2020

liftWhile attending Lift conference 2009, I had the opportunity to attend an exciting workshop about reinventing the CV in a Google world.

Charles Nepote who works at Fing.org gave us a good insight of the question we should ask ourselves for the near future about how our personal data online are available to anyone (and for recruiters, for example).

Below, you’ll find compilation of ideas and questions we shared during the workshop :

Present Environmental trends :

  • Digital identities are part of our lives even if some of us are not aware of that fact (try to Google your name!)
  • Identity has become a public good
  • We live in a world where identities are « user centric » (facebook, linkedin, blog, professional identity…) and reflect parts of our life
  • The matching process of all these scattered information is enhanced through semantic web
  • Can we imagine, in the near future, some crowdsourcing and wikification of CV ?

So, what will a CV look like in 2020? Will it still exist in a form of a specific document? Will it be an agregate a mashup, a matching process of digital data? What information will it contain? (skills, accomplishements, competences, network… ?)

Here are some of Charles Nepote suggestions :

  • Where will this CV be ? : my lifestream, my ePortfolio, our intranet, their mobile, their index, interlinked?
  • How will it be presented ? : Process, Agreggation, Dynamic, Feed, WebID, maps, tags, visual representations, adaptive, contextual, alert processes, will anonymisation be needed ?
    So is CV 2020 just a search result ?
  • Why a CV ? : introduce a relationship, get an interview?

During the conversation between the participants, we also discussed some of the following elements :

  • It is difficult to separate private from personal infos
  • When applying for a job nowadays, is it good or bad that no info can be found on the web about me ? (also problems, sometimes, with outdated information still available on the web…)
  • It seems important to be aware and careful of what you write and put on the web about yourself (difficult sometimes, think of friends. The web has a memory you cannot control
  • Tagging pictures of you on facebook… do you have control over that? Whenever information about you is published on the web, you lose control on it! So why not change identity to write about
  • Everyone has to become his own communication manager… if you don’t want anything to be discovered about you, don’t share it online !
  • At some point, everybody might have bad things about himself on the web… and it will be a matter of balancing what positive and negative elements…id_actives

To read more about this, take time to go through Fing.org pages like these ones (in French) :

And also :

Comments (2) »

L’info en réseau

Dans l’émission « Médialogues » de la radio suisse romande du 12 septembre, il est question de la difficile période que vivent les médias traditionnels (payant) comparativement aux différentes alternatives (gratuites) proposées sur le web. Même si, en l’occurrence, ce résumé est extrêmement réducteur, ces entretiens très riches démontrent que le journalisme connait une mutation structurelle en profondeur. A l’exemple de ce photographe de presse qui déclare que les plateformes qui proposent des images libres de droit (et Flickr?) tuent le métier de photographe d’investigation qui était mandaté pour raconter une histoire… Les médias auraient compris que s’approvisionner auprès d’amateurs coûte moins cher et n’est pas forcément moins lu ou consulté.

De ce point de vue, l’expérience du journal en ligne le Post.fr, une expérience de journalisme collaboratif patronnée par le Monde, démontre l’intérêt de nouvelles formules d’information où le lecteur est aussi contributeur (articles, photos, sondages…).
Sur son blog, Benoît Raphaël, rédacteur en chef du Post.fr, commente les résultats de son journal en ligne après une année d’existence. Les conclusions y sont particulièrement intéressantes dans la mesure où la fréquentation, notamment, indique un réel intérêt du public pour de l’actualité façonnées par l’utilisateur.

De plus, une des conclusions me paraît importante parce qu’elle traduit une nouvelle réalité de la consommation de l’information. Les consommateurs de médias s’abreuvent à plusieurs sources à la fois :

2- L’info n’est plus une info centrée sur une rédaction, elle est une info de réseau. « Do what you do the best, link to the rest » (faites ce que vous savez faire de mieux, faites des liens vers le reste): sur Le Post, la plupart des articles renvoient vers l’extérieur, vers le meilleur du web. Si un média a bien traité un sujet, nous faisons un lien vers lui. Si nous estimons qu’il faut aller plus loin, la rédaction intervient.

Le journaliste en facilitateur et médiateur entre les producteurs de l’information au front et les lecteurs avident d’analyses pertinentes, c’est un nouveau (?) métier qui permet aux professionnels de faire le travail pour lequel ils sont les plus compétents. En cela, l’analyse de Jeff Jarvis, qui est aussi cité par Benoît Rapaël, est extrêmement pertinente (voir cet article et celui-ci).

En complément, le même Jeff Jarvis propose une présentation de l’état du journalisme d’actualité en 2008 face à la compétition des autres médias et les opportunités liées à ce journalisme interactif.

Comments (1) »

%d blogueurs aiment cette page :