Posts tagged google

Social media infographics

Thanks to Patricia‘s tweets from Barcelona, I had a chance to go through great infographics about social media on Jake Hird‘s blog.

I must say that my three favourite ones are the following :

A great illustration of the way content can spread through the web 2.0 and reach millions of people on the planet (and beyond… maybe :-)

Just to discover that I must be some kind of Creator in Generation X… with a touch of Collector and Joiner…


Leave a comment »

Big brother is googling you!

Après un été chaud à tout point de vue (boulot et canicule), me voici enfin de retour aux affaires pour un petit commentaire sur les derniers développements du cas « Google Street View » en Suisse.

google_streetviewEn effet, ce service est désormais disponible pour la Suisse et nous nous sommes précipités avec entrain sur la vue googlisée de nos rues favorites pour y reconnaître parfois des visages floutés mais néanmoins familiers. Mais, heureusement, les Suisses sont attentifs et ont rapidement alertés le Préposé Fédéral à la Protection des Données… Tous les visages et toutes les plaques de voitures ne sont pas floutées!!! Il est donc possible de reconnaîtres des individus qui auraient malencontreusement croisés la voiture Google au moment de la saisie des images! Notre préposé a donc réagit est sommé Google de corriger le tir. Si ce dernier n’optempère pas rapidement, il risque de ce voir contraint de retirer ce service pour la Suisse…

Une fois passé le moment sympa de se ballader virtuellement dans les rues de nos contrées, il faut reconnaître que Google Street View pose quelques problèmes de gestion des données et de respect de la vie privée, comme le décrit la page de la confédération consacrée à cette problématique. On y apprend notamment que Google conserve toutes les données brutes (non floutées) sans avoir actuellement fixé un délai à leur destruction… Si j’avais été pris en photo sortant de ce bouge infâme dans un quartier interlope (là j’ai sorti mon dictionnaire…) que je fréquente parfois (en fait, je parle du petit bistrot sympa que je fréquente parfois), eeh ben, ça en ficherait un coup à mon image propre et lisse ;-). Bref, plusieurs centaines de Suisse se sont émus de se retrouver reconnaissables sur le web… sans leur accord… et je le comprend !

Mais quand-même… je m’interroge… J’espère que, parmi ceux qui ont saisi notre préposé à la protection des données, aucun ne se trouve sur Facebook ou Twitter… Parce que là, il y a pas photo (en fait oui… il y a photos)… flouté sur Google Street View ou « à poil » sur Facebook (« parti mangé une pizza à 14h00 », « heureux de se retrouver au lit après une journée de travail épuisante à me faire ch. avec mon chef », « envisage de me taper la voisine »… j’en passe et des meilleures….), j’ai choisi mon camp : je ne sors plus de chez moi et je débranche l’ordinateur!

>> Pour en savoir plus sur ce qui attend notre préposé à la protection des données… lorsqu’il s’attaquera à Facebook…

Leave a comment »

My CV in 2020

liftWhile attending Lift conference 2009, I had the opportunity to attend an exciting workshop about reinventing the CV in a Google world.

Charles Nepote who works at Fing.org gave us a good insight of the question we should ask ourselves for the near future about how our personal data online are available to anyone (and for recruiters, for example).

Below, you’ll find compilation of ideas and questions we shared during the workshop :

Present Environmental trends :

  • Digital identities are part of our lives even if some of us are not aware of that fact (try to Google your name!)
  • Identity has become a public good
  • We live in a world where identities are « user centric » (facebook, linkedin, blog, professional identity…) and reflect parts of our life
  • The matching process of all these scattered information is enhanced through semantic web
  • Can we imagine, in the near future, some crowdsourcing and wikification of CV ?

So, what will a CV look like in 2020? Will it still exist in a form of a specific document? Will it be an agregate a mashup, a matching process of digital data? What information will it contain? (skills, accomplishements, competences, network… ?)

Here are some of Charles Nepote suggestions :

  • Where will this CV be ? : my lifestream, my ePortfolio, our intranet, their mobile, their index, interlinked?
  • How will it be presented ? : Process, Agreggation, Dynamic, Feed, WebID, maps, tags, visual representations, adaptive, contextual, alert processes, will anonymisation be needed ?
    So is CV 2020 just a search result ?
  • Why a CV ? : introduce a relationship, get an interview?

During the conversation between the participants, we also discussed some of the following elements :

  • It is difficult to separate private from personal infos
  • When applying for a job nowadays, is it good or bad that no info can be found on the web about me ? (also problems, sometimes, with outdated information still available on the web…)
  • It seems important to be aware and careful of what you write and put on the web about yourself (difficult sometimes, think of friends. The web has a memory you cannot control
  • Tagging pictures of you on facebook… do you have control over that? Whenever information about you is published on the web, you lose control on it! So why not change identity to write about
  • Everyone has to become his own communication manager… if you don’t want anything to be discovered about you, don’t share it online !
  • At some point, everybody might have bad things about himself on the web… and it will be a matter of balancing what positive and negative elements…id_actives

To read more about this, take time to go through Fing.org pages like these ones (in French) :

And also :

Comments (2) »

Cartoon communication

Last weeks, it was difficult to avoid Google’s massive communication about its brand new browser.
Like it or not… it’s a fact… Google’s very good at marketing its products :-)

Besides numerous articles about how simple life will be with Chrome, you can also read the story about the creation of Google’s new hit in a cartoon (here is the pdf version). This is a brilliant illustration of the power of narration and cartoons (not only for kids, by the way!). You can come back to one of my previous post to read again about Dave Gray’s analysis of cartoonist’s communication skills.
Old-fashioned media having such an impact! I must say this makes me happy… it’s going « back to basics »!
It would be rather sad to imagine the future of communication reduced to seesmic.com or youtube.com. I love cartoon stories and so lots of us do… fortunately! The expression power of this kind of media is often underestimated nowadays…

Leave a comment »

iPhooglebook.com renders us as gods…

Suite à la lecture assidue d’un article de Time magazine consacré à l’analyse des prochains leaders sur le web, j’ai été interpelé par la dernière phrase du texte… que j’avais déjà d’ailleurs découvert dans d’autres articles consacrés plus ou moins au même thème :

But for now? Great technology, today as always, renders us as gods.

Ainsi donc, la technologie du présent… et du futur ferait de nous des (demi-)dieux? Je dois dire que cela m’interroge…
Il est vrai que plus on avance et plus nous en prenons les caractéristiques… Ce dont d’ubiquité, cette faculté d’être partout et nulle-part en même temps, cette (presque) omniscience (quoi, vous n’avez pas vu les nouvelles? Il vient de se produire un tremblement de terre en Mongolie intérieure…) grâce à son téléphone portable en phase directe avec les grands évènements de ce monde, cette capacité à prévoir le futur proche (il fera beau demain entre 11h00 et 15h00 au bord du lac… je devrais donc pouvoir faire mes grillades) et j’en passe…

Malgré tout, je continue à être perplexe… Avons-nous le discernement suffisant pour assumer cette nouvelle position d’hommes-dieux? Il ne faut pas oublier les nombreuses responsabilités qui vont avec ce genre de pouvoir. Je pense par exemple à celle de devoir justifier à chaque instant de notre capacité de savoir ce qui se passe, de répondre quand on nous appelle, de répondre immédiatement à un mail ou un SMS, d’être partout à la fois (virtuellement en tout cas)…

En sommes-nous capables? A titre personnel, en ce qui me concerne, j’en doute… et ça me va comme ça! Ce pouvoir finira par nous empêcher de vivre notre vie d’humain à force de vouloir être des dieux de la technologie… Et comme dit ma BD favorite, « Dieu n’a pas réponse à tout, mais il est bien entouré« . Ce qui tend à prouver que même LUI a choisi de privilégier ses relations par rapport à la toute connaissance et la toute puissance.
Me voilà rassuré !
Allez, je vous laisse, on m’appelle…

Leave a comment »

%d blogueurs aiment cette page :